Le musée sans contact, le syndrome de la poignée de porte

Le “sans contact” est entré dans nos vies bien avant le début de l’épidémie du Covid-19. Cependant, il apparaît aujourd’hui comme une nécessité pour la plupart de nos actions quotidiennes. Qu’il s’agisse d’ouvrir une porte, d’appeler l’ascenseur ou de choisir ses oranges au supermarché, on trouve tous des subterfuges pour ne plus utiliser nos mains. 

Pendant toute cette crise, ouvrirons-nous les portes avec les coudes ? Nous n’en savons rien. Mais ce que nous savons, c’est que les musées ne font pas exception au syndrome de la poignée de porte. Comme l’explique le Courrier International du 23 au 29 avril 2020, la poignée de porte n’est pas la seule à générer l’appréhension de ses utilisateurs. Le syndrome de la poignée de porte, ou la recherche de stratagème pour éviter le contact physique, concerne les guichets, les boutons d’ascenseur ou encore les terminaux bancaires. L’expression “on regarde avec les yeux” prend aujourd’hui tout son sens ! Quid des écrans tactiles dans les centres culturels ? Va-t’il falloir passer au musée sans contact ? 

Les musées déconfinés

Concrètement, comment se passe le déconfinement pour les musées ? Le flou reste complet. Comme pour tous les domaines culturels et artistiques, les directives ne sont pas encore très claires. Globalement, les petits musées pourront ouvrir alors que les gros musées devront attendre. Quant à savoir ce qu’est un petit et un gros musée… 

Si vous souhaitez aller faire un tour au musée après le 11 mai, le plus simple reste encore de les contacter ou de vous rapprocher de votre collectivité. En effet, ce sont les élus locaux qui dialoguent avec les établissements culturels pour prendre ces décisions. 

Au sein des musées, les gestes barrières sont mis en place pour assurer la sécurité des visiteurs. Gel hydro-alcoolique à disposition, marquages de distanciation et masques devront être adoptés. N’oubliez pas d’afficher ces consignes de sécurité afin d’informer vos visiteurs. Pour beaucoup, il est impossible d’entretenir et de désinfecter les écrans tactiles, audioguides, et autres dispositifs interactifs. Ceux-ci sont donc mis hors service ou retirés. 

Image 2

Retrouvez un résumé des gestes barrières qui peuvent être adoptés dans les établissements culturels par Les Décodeurs Associés ici ! 

Quelles solutions pour des musées adaptés et interactifs ?

Vous ne pouvez plus utiliser vos applications sur des écrans interactifs ? Une chance que Yunow vous permette de les transférer sur mobile ! En un clic, une application initialement prévue pour une borne tactile peut être portée sur le web. Et bien-sûr, nous vous accompagnons dans cette transition pour la compression d’images ou l’adaptation du format, par exemple. 

Chez Yunow, nous vous proposons des fonctionnalités d’application mobile permettant de retranscrire tous vos supports habituels sur le téléphone de vos visiteurs. Qu’il s’agisse des informations habituellement délivrées par audioguide, des guides de visite papier ou des jeux éducatifs, vous pouvez tout retranscrire sur application mobile. 

Certains musées peuvent également mettre à disposition des gants tactiles aux visiteurs qui le souhaitent. Cela permet alors d’utiliser les supports tactiles du musée. 

Image 3

Digitalisez votre activité, avec modération

Nous avons récemment publié un article sur les différentes applications créées pendant le confinement. Dans celui-ci, nous vous expliquions l’importance de trouver de nouvelles solutions pour digitaliser la culture. En effet, ces supports numériques vous permettront de partager autrement votre collection d’œuvres. 

Aujourd’hui, il existe une multitude de technologies qui vous permettent de moderniser vos établissements culturels. Contrôle par la voix et leap motion facilitent la digitalisation sans contact des musées. Pour autant, il ne faut pas en abuser. 

Un musée ne doit pas être un parc d’attraction. C’est à vous de choisir avec attention les technologies qui serviront votre collection, et non qui détourneront l’attention. Un musée se visite avant tout pour ses œuvres. Ne faites pas de l’interactif pour dire de faire de l’interactif. 

Vous vous sentez un peu perdu ? Contactez-nous pour nous exposer votre situation. Nous nous engageons à vous apporter une réponse honnête et désintéressée. 

Les derniers articles